Le cas des Français


Hier soir, on était avec Lutin n°1 dans la cuisine en train de parler politique : "Pour qui tu vas voter, toi ? oh lala, je sais pas! Pas pour Untel, c'est sûr, plutôt crever", bref, je vous fais grâce de l'issue du débat, qui est personnel et en outre ne regarde que notre conscience. Et puis brusquement, de fil en aiguille, je ne sais pas comment, a jailli une révélation : la France s'acharne à se couler dans le moule de la politique à l'américaine ou rêve d'un modèle scandinave alors que bon sang, ça nous va comme des plumes d'autruche à un boa. On n'est clairement pas fait pour ça. La preuve ? On adore râler. Ce qui ne sert franchement pas à grand chose, si ce n'est mettre ses voisins / collègues / proches en rogne. Et à déclencher des grèves. Pire : quand on regarde quelques moments de l'Histoire de France, on réalise qu'on est excellentissime dans l'inutile. 
  1. On s'est roulé par terre et on a réussi à imposer au monde entier les Droits de l'Homme alors qu'on crevait de faim. C'est ce qui s'appelle avoir le sens des priorités. 
  2. Le coup du vase de Soissons. Clovis s'est clairement défoulé les nerfs, n'empêche qu'il a marqué les esprits. Et on en cause encore.
  3. On a été géniaux à Camerone : 63 mecs qui se battent contre 2000 juste histoire de dire "on l'a fait", faut être un peu zinzin, mais depuis, la Légion a été donnée en exemple à toutes les armées du globe.
  4. On a épaté l'ONU avec le petit Villepin qui braille "Moi, je suis pas d'accord", face aux représentants de 190 pays et aux Etats Unis qui se sont demandé qui c'était ce mec.
  5. On a dépensé une fortune à concevoir les jardins de Versailles et maintenant, on attire des wagons de touristes avec (dites-moi un peu ce qu'il y a de plus superflu qu'un jardin à la française??Tailler les petits buis en forme de boule, franchement, ça sert à quoi ? Alors qu'un bon vieux HLM, ça, c'est pragmatique). 
  6. Idem en design, en dessins animés et en mobilier. Pas besoin de ça pour vivre.
  7. Côté économie, on est numéro 1 mondial  de l'industrie cosmétique. Là encore, on a vu des trucs plus indispensables qu'un parfum. 
Et je ne vous parle pas de la mode, des bijoux, de la pâtisserie : vous conviendrez qu'un fraisier ou un Saint-Honoré, c'est tout sauf vital. Et bien moins utile qu'une bonne vieille industrie énergétique. Donc faut l'admettre, on est super bon avec ce qui ne sert à rien. 
Question : pourquoi diable s'acharner à vouloir des hommes politiques pragmatiques ? C'est bon pour les Américains, ça. Nous, on est taillé pour le panache. Et les robes en plumes d'autruche.


PS : on est assez fortiches aussi en opéra, en théâtre, en poésie. Toujours très inutiles. 

Photo : château de Villandry

stelda

8 commentaires:

  1. En ce moment, je fais l'autruche : cela me permet de rester optimiste. Je me réveillerai le 22 au soir.
    Bon choix de chanson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Christine ;) J'ai un faible pour Blankass, c'est presque des "pays"

      Supprimer
  2. Un peu le complexe de supériorité des français... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais bizarrement, ils l'oublient en ce moment!

      Supprimer
  3. Oh, c'est tellement drôle, et tellement vrai!!

    RépondreSupprimer
  4. Comment ça, un fraisier, ce n'est pas vital? Mais bien sûr que si! (c'est la gourmande qui parle)
    On devrait laisser les hommes politiques français faire leur cuisine, mais les enfermer ou les parquer (les expédier sur Mars?) et nous laisser nous débrouiller sans eux...
    En tout cas, voilà une analyse que je partage tout à fait!Merci pour l'éclat de rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de t'avoir fait sourire :)

      Supprimer

Des difficultés pour laisser un commentaire ? Passez sous Safari ou Firefox